Forum Team R-E-D
Derniers sujets
» The Last Of Us 2
Lun 13 Avr - 18:50 par annihilation91

» The golf club
Ven 6 Fév - 12:06 par annihilation91

» Dying Light
Ven 30 Jan - 9:55 par kolojo12

» dit! papa c'est chère ?
Mer 21 Jan - 18:36 par Mort-2-Soif

» Hello Matt candidature
Dim 18 Jan - 14:41 par Mr Tylerdurdem

» Trials Fusion..
Mar 6 Jan - 20:44 par riseflag

» GTA V
Lun 5 Jan - 18:41 par annihilation91

» PSN..?
Lun 29 Déc - 1:18 par Mort-2-Soif

» photo ..
Mar 16 Déc - 17:10 par Djidane


The Evil Within

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Evil Within

Message par kolojo12 le Jeu 12 Juin - 8:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

E3 2014 - The Evil Within : plus de cinq minutes de gameplay

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The Evil Within est conçu par l'un des plus grands artistes dans le monde vidéoludique, l'un des papas ayant créé la licence Resident Evil, Shinji Mikami. C'est durant l'E3 2014 que plusieurs phases de gameplay ont été présentées. Nos confrères d'IGN partagent donc une vidéo intéressante de cette nouvelle franchise alléchante.

Premier constat, l’évolution des compétences de notre personnage pourra se faire par le biais d'une sorte de chaise mécanique en métal. Bethesda, l'éditeur, précise bien que The Evil Within ne sera pas un titre linéaire. Le joueur se devra d'explorer divers endroits et trouver des clés ainsi que d'autres objets utiles pour progresser. Sachez également que les armes pourront être modifiées et devenir, pour le coup, plus puissantes. Chose complètement délirante, lors de la prise du plus gros pack de soin, le personnage entrera dans une transe étrange pendant quelques secondes. Durant un affrontement, lorsqu'un ennemi est à terre, il n'est pas mort, mais seulement « inconscient ». Pour l’éliminer définitivement, il faudra le brûler. Concernant le scénario, notre détective, Sébastien Castellanos, ne sait pas exactement ce qu'il lui arrive, ni où il est réellement. Durant sa quête, il croisera la route d'un certain Revik, une espèce d'entité impossible à tuer.

Pour mémoire, The Evil Within sortira sur PlayStation 4, Xbox One, PS3, Xbox 360 et sur PC le 24 octobre prochain.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Jeu 12 Juin - 9:00

Bon pour ma part vu la tonne de jeux que j'attends à cette période je ne le prendrais certainement pas mais je fais quand même un sujet dessus vu qu'il a de très bonnes appréciations partout .

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par Djidane le Jeu 12 Juin - 9:16

J'adore les jeux d'horreur, alors je pense craquer, mais peut-être pas dès sa sortie. Surprised 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Djidane
Dieu de la Tentacule
Dieu de la Tentacule

Messages : 433
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 34
Localisation : Mende, en Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

TEST - The Evil Within : la somme de toutes les peurs

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


The Evil Within : Shinji Mikami signe son grand retour.

Sympathy for the devil

Pour ceux qui ne connaissent pas Shinji Mikami, sachez qu'il n'est ni plus ni moins que le père des (premiers) Resident Evil. Autant dire qu'il est l'un des représentants du genre survival-horror, au même titre qu'un John Carpenter dans le Septième Art, catégorie films d'épouvante. Après avoir dit adieu à Capcom, le génie japonais a créé son propre studio, baptisé Tango Gameworks, pour mieux voler de ses propres ailes.
Le premier jeu de Tango Gameworks, donc, s'appelle The Evil Within, un titre qui fait directement penser à du Sartre et sa fameuse maxime l'Enfer c'est les autres. C'est d'ailleurs l'enfer que nous promet Shinji Mikami avec ce possible retour aux sources du survival-horror, compilant bestiaire varié et effrayant, notion de survie (compter ses balles) et ambiance malsaine.
Maintenant que les ambitions sont posées et les présentations faites, place au cauchemar...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:24

The Cell

Rien ne va plus à Krimson City. L'unité de Sebastian Castellanos, dont les démons intérieurs le bouffent plus que les bouteilles de whisky qu'il ingurgite pour les oublier, est envoyée à l'hôpital psychiatrique de Beacon pour une vague de crimes et de patients disparus. Une fois sur place, il découvre qu'un esprit malfaisant hante les lieux, prêt à piéger quiconque voudra mettre à mal son monde. Emprisonné dans l'esprit d'un détraqué, Sebastian Castellanos doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour percer à jouer le secret qui lui permettra de retrouver la réalité, si tant est qu'elle ne l'ait pas déjà quitté depuis des années...
The Evil Within est le Alice au Pays des merveilles du survival-horror.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le scénario de The Evil Within rappelle beaucoup celui du film The Cell (Tarsem Singh, 2000), dans lequel Jennifer Lopez pénétrait dans le subconscient d'un tueur en série dans le coma pour découvrir le lieu où se cache sa dernière victime. Ce genre de postulat très axé sur la psychologie permet toutes les folies que l'esprit humain peut se permettre et force est de reconnaître que Shinji Mikami s'en donne à cœur joie, à cœur ouvert presque. En quelque sorte, plutôt que de chercher à nous (re)faire peur, il préfère davantage convoquer plusieurs sources de phobie pour mieux les rassembler et nous livrer un melting pot de choses répugnantes, entre situations réellement cauchemardesques et moments sous haute tension. Pour ainsi dire, Shinji Mikami a sans doute compris que les petits qui poussaient naguère des cris devant Resident Evil sont devenus des grands moins impressionnables. Alors, plutôt que de taper dans le classique qui ne fonctionne plus (comme au cinéma d'ailleurs), il a opté pour le gore et le répugnant façon Saw ou Hostel, voire même Massacre à la Tronçonneuse en allant dans le plus vieux.

Et les références ne s'arrêtent pas là puisque, par exemple, Sadako de Ring s'invite également à la fête. En résumant un peu, nous pourrions presque dire que The Evil Within est le Alice au Pays des merveilles du survival-horror, dans le sens où Shinji Mikami pousse le joueur dans ses derniers retranchements en termes de délires. Il s'est nourri de nombreuses œuvres, récentes ou non, pour proposer une catharsis d'un héros qui n'est plus que l'ombre de lui-même. Pour ce faire, il utilise - et sacralise - tous les éléments capables de jeter un froid dans le dos à tout un chacun : catastrophes, insectes, infections, monstres, hallucinations, poupées, etc. Rien ne manque (sauf la religion) et, en termes d'univers, The Evil Within est une franche réussite. Même si l'histoire a parfois tendance à se chercher au lieu de se trouver.
Naturellement, l'ambiance joue un rôle prépondérant et les différents décors délétères et infernaux qui s'enfilent comme des perles sans logique aucune - si ce n'est celle d'un psychopathe - plongent réellement l'aventurier innocent dans un phantasme ressemblant moins à un Paradis qu'au Purgatoire (nous ne gâcherons aucune surprise). Pourtant, The Evil Within ne brille pas par ses graphismes, sinon par son atmosphère et sa direction artistique. Souffrant de son statut de titre cross-gen, il accumule les lacunes techniques - temps de chargement nombreux, aliasing, chutes de framerate, bugs - qui nous feraient presque oublier les rares fois où il peut être beau (certains environnements). Après, il se rattrape par un cachet indéniable, composé, entre autres, de deux bandes noires (au passage cela fait gagner une poignée de pixels) et de quelques filtres granuleux, voire cradingues dans certains cas. Cette identité visuelle s'accompagne d'une bande-son d'orfèvre, composée de thèmes classiques reconnus et d'un excellent travail sur le sound design pour faire sursauter les moins avertis. En revanche, les fans de voix originales ne pourront pas activer les langues anglaise ou japonaise.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:25

Resident (D) Evil

Shinji Mikami n'est pas homme à (se) renier et, sans surprise, The Evil Within ressemble à s'y méprendre à un Resident Evil dans son approche. Entre sa caméra très proche de l'épaule et son personnage lourd à manier, le jeu de Tango Gameworks est bel et bien le digne héritier de Resident Evil 4, dont il reprend d'ailleurs quelques séquences. D'aucuns pourraient sans doute accuser Shinji Mikami d'autocitation, mais la réinvention n'est pas vraiment de mise d'un point de vue gameplay. L'efficacité était une nécessité pour mettre davantage l'accent sur la pression et le stress, deux ingrédients omniprésents et qui accrochent, surtout quand les balles se vident des chargeurs et que les entités monstrueuses sont de plus en plus grosses.
The Evil Within ne manque pas de qualités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Concrètement, The Evil Within nous met dans le costume d'un type - charismatique - armé tout ce qu'il faut (flingue, fusil à pompe, sniper, grenade, magnum et arbalète dont les différents types de carreaux sont à fabriquer) pour se sortir de séquences, tantôt intimistes, tantôt (trop) orientées action (rassurez-vous, viser n'empêche pas de reculer). Il ne manque de rien pour se défendre de lui-même, entre des coups de crosse plus défensifs qu'offensifs, la possibilité de sprinter moyennant une jauge d'endurance à ne pas vider ou encore sa faculté à se glisser en douce derrière un ennemi pour le tuer instantanément (certains chapitres demanderont de cocher la case infiltration). En parallèle, Sebastian peut faire évoluer ses compétences et son arsenal en ramassant un liquide vert et en s'asseyant sur une chaise de torture (vous avez dit barré ?). Comment fait-il pour se soigner ? Via des seringues ou, plus exotique, grâce à une trousse qui nous rend dingue pendant quelques secondes.
Là où The Evil Within fait la différence, c'est assurément dans son bestiaire complètement fou et inspiré. Infectés, types masqués comme s'ils appartenaient à une secte (on les croirait sortis du long-métrage American Nightmare...), goules bicéphales, bourreaux récalcitrants, Nemesis qui one-shot... Les développeurs ont rivalisé d'ingéniosité pour donner naissance à des menaces en veux-tu, en voilà, de temps en temps dans l'excès, tant nous avons l'impression que certains niveaux ressemblent plus à une farandole de boss. Boss qui, à défaut d'être grands par la taille, le sont par le challenge qu'ils représentent. Grâce à son casting, et pas seulement, l'expérience varie les plaisirs, entre exploration, énigmes où il faut un peu réfléchir (même si elles sont beaucoup trop rares au global...), courses-poursuites pour fuir pire que la peste et scènes de haute voltige (paradoxalement les moins intéressantes).
Vous l'aurez compris, The Evil Within ne manque pas de qualités. Cela ne veut pas dire que tout est beau et rose au "pays des merveilles". Outre les quelques imprécisions dans la prise en main, notamment dans les actions contextuelles, cette production apparaît fauchée dans certains domaines où la finition est loin d'être au diapason du reste. Dans le même ordre d'idée, le découpage de la quête est alambiqué, avec certaines portions qui tirent trop sur la longueur (nous revenons à cette notion de farandole de boss), contrastant avec d'autres qui ne pèsent pas lourd.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:26

The Devil In I

Avec une telle galerie de créatures, The Evil Within se devait d'imposer un défi de tous les instants. Soyons francs, c'est chose faite de la première à la dernière minute, avec de nombreux Game Over à prévoir, et ce n'est pas un hasard si le mode difficile n'est pas accessible au premier démarrage. En plus de gérer ses munitions, distillées au compte-gouttes selon les moments, il faut également veiller à ne pas mourir bêtement avant un checkpoint ou un point de sauvegarde (représenté par un endroit où une infirmière sexy nous accueille les bras ouverts...). Ce ne sera pas une mince affaire, car Tango Gameworks n'a pas hésité à cribler les environnements de pièges, qu'ils soient mortels ou non. De fait, une palanquée d'affrontements avec un groupe d'ennemis fait penser à un véritable parcours du combattant.
Loin de se terminer en une après-midi.

En outre, attendez-vous à avoir vos nerfs à rude épreuve pendant longtemps, car le bébé de Shinji Mikami est loin de se terminer en une après-midi. Pour voir le bout, il faut compter un minimum de 15h si vous êtes un habitué du genre (tablez plutôt sur 20 pour voir large). Quand bien même le rythme est assez inégal, les pérégrinations de Sebastian tiennent en haleine ne serait-ce que pour comprendre réellement le pourquoi du comment.
En matière de replay value, vous avez toujours le New Game + pour maximiser les compétences du héros ou dénicher les secrets, pour ne pas dire collectibles, disséminés çà et là. À ce sujet, il convient de noter que la lecture des documents trouvés vous permettra de mieux cerner les tenants et aboutissants de The Evil Within. À l'instar des Resident Evil...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:27

Terminus

En conclusion, The Evil Within est autant un fils spirituel des Resident Evil, époque Shinji Mikami, qu'un condensé de toutes les œuvres d'horreur de ces dernières années. Il ne vous fera pas nécessairement peur, mais saura vous prendre aux tripes, direction un trip obsessionnel auquel il ne manque, finalement, que le Diable lui-même.
Sans être le renouveau du survival-horror, il en est peut-être la meilleure synthèse en faisant écho aux ténors du genre (Resident Evil, en premier, Silent Hill, ensuite). Shinji Mikami s'est gavé de références, sans doute un peu trop d'ailleurs, et a tout recraché pour nous ensevelir sous le sang, voire l'acide. Tout n'est pas parfait, loin de là, mais l'expérience vaut largement le détour pour les amateurs de chemins torturés et tortueux.
Si vous aviez toujours rêvé de vous balader dans les méandres d'un esprit malade, The Evil Within en est la porte d'entrée. Mais qui dit songe, dit parfois cauchemar...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Les plus

  • L'ambiance hallucinée et hallucinante, qui prend aux tripes
  • Très, très bien référencé
  • Expérience généreuse
  • Long

Les moins

  • Techniquement pas top
  • Parfois trop orienté action et pas assez énigme
  • Gameplay qui manque de finitions


Notation

Graphisme  Bande son   Jouabilité   Durée de vie   Scénario
14            17              15           17                 16
20            20              20           20                 20




Verdict
16
20

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

The Evil Within : les notes de la presse anglophone

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Shinji Mikami a-t-il emballé son monde ?

C'est aujourd'hui que sort officiellement The Evil Within, le nouveau jeu de Shinji Mikami. Et c'est également aujourd'hui qu'est tombé l'embargo sur les tests de la presse web. Si, d'habitude, les embargos à date de lancement n'augurent pas forcément le meilleur quant à la qualité du produit, force est de reconnaître que le survival-horror fait figure de belle exception.

Preuve en est avec notre revue de presse de quelques médias anglais. Visiblement, beaucoup sont sous le charme et The Evil Within récolte une belle moyenne, se situant aux alentours des 16/20. Parmi ses qualités, nous citerons un bestiaire fourni et inspiré, nichant dans une expérience généreuse (bonne durée de vie et rythme global d'excellente tenue).
Sans plus tarder, voici le verdict de nos confrères...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 9 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 8,7 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 8 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 2,5 / 5
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 6 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 9 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 8 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 6,5 / 10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par kolojo12 le Mar 14 Oct - 9:35

Même si je ne le ferai pas je trouve qu'il a de bonnes notes et il est plutôt salué par la presse ce jeu , c'est une bonne chose .

En revanche je trouve justement que la presse spécialisée est plutôt " gentille " ou du moins met des sacrées notes à quasiment tous les jeux qui sortent en ce moment , sûrement dû au fait des nombreux reports et que l'on commence à peine à avoir des bons gros jeux qui sortent .

PS : vu justement cette ambiance pays de Candy à tous les jeux qui sortent je n'ose même pas imaginer la note du prochain Call of , peut être un 21 sur 20 ? Voir un 22 sur jeuxvidéo.com je pense Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kolojo12
Le parrain
Le parrain

Messages : 454
Date d'inscription : 24/03/2014
Age : 34
Localisation : dans mon fauteuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Evil Within

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum